Rechercher
  • contact

CHAMPIONNATDU MONDE TRIALGP ANDORRE


La deuxième étape du Championnat du Monde TrialGP s’est déroulée à Sant Julià, en Andorre. Une nomination historique du Championnat du Monde de Trial, qui depuis 1992 met à rude épreuve les coureurs sur les pentes abruptes des Pyrénées.


La course a été caractérisée par un climat torride, qui a mis les coureurs à l’épreuve d’un point de vue physique et mental, ce qui rend très compliqué le maintien de la concentration, en particulier dans les cinq premières zones du parcours qui avaient été identifiées dans les montagnes, sur des murs extrêmement raides, caractérisés par un sol très sec qui s’est effondré lorsque les vélos sont passés. Plus vivables pour les pilotes étaient les sept zones suivantes, qui avaient été repérées dans la rivière. Dans cette partie du parcours, en particulier, les étapes identifiées par l’organisateur étaient très difficiles, avec certains points à la limite du faisable, tandis que la piste dans les autres catégories était beaucoup plus appropriée.


Dans la catégorie TrialGp, les pilotes Beta ont rencontré quelques difficultés le premier jour. Matteo Grattarola n’a pas pu faire mieux que la neuvième position, tandis qu’Aniol Gelabert a terminé dixième. Gelabert souffre de la difficulté dans le passage dans la catégorie supérieure mais est très confiant pour les prochaines courses et montre un apprentissage rapide, tandis que Grattarola n’a malheureusement pas réussi à entrer dans la course. Matteo a en effet cédé pour voir d’excellents passages mais n’a pas su donner de continuité à son test.


Dans la catégorie Trial2, Haga a obtenu la deuxième position grâce à un deuxième tour impeccable, ce qui lui a permis de récupérer certaines positions perdues lors des premières étapes. Journée difficile pour Gandola, qui a terminé douzième. Lorenzo a souffert de la pression de la course et a commis quelques erreurs.


Harry Hamingway a terminé deuxième du Trial3 125 (par un seul point), troisième Mirko Pedretti, quatrième David Fabian et cinquième George Hamingway. Une catégorie alors, la 125, dominée par Beta.


Dans le WomanGp, Andrea Sofia Rabino a terminé à la quatrième place lors de la première journée de compétition.


Le deuxième jour de compétition, tous les pilotes bêta ont réussi un changement de vitesse qui a considérablement amélioré leurs performances. En TrialGP, les pilotes se sont sentis plus à l’aise sur les terrains, grâce à la plus grande confiance acquise le deuxième jour de la course et à certains passages révisés par la FIM. Matteo Grattarola a joué le podium jusqu’au dernier, quand il a perdu quelques points en raison d’une mauvaise trajectoire qui lui a coûté quelques pénalités, mais il a globalement joué une journée optimale, démontrant des passes dignes du niveau montré jusqu’à présent. Gelabert confirme la dixième position, montrant d’excellentes passes et démontrant la volonté de grandir dans la catégorie.

Dans Trial2 Gandola tourne complètement une nouvelle page par rapport à la veille, et grâce à une approche beaucoup plus convaincue, il a remporté la course sans erreurs, revenant aux positions qu’il mérite. Haga a terminé deuxième et a donc confirmé sa deuxième place au championnat, très proche du leadership.


Dans Trial3 125 Catégorie première et deuxième position vont aux frères Hamingway, avec Harry premier et George deuxième. Une course sensationnelle pour eux, Harry parvenant à terminer le premier tour sans une seule pénalité. Le classement voit alors Fabian quatrième, Pedretti cinquième et Brunisso sixième.


Dans le WomanGp Andrea Sofia Raibino a maintenu sa quatrième position.


Prochain rendez-vous en Allemagne du 8 au 10 juillet.




0 vue0 commentaire