top of page
Rechercher
  • contact

Grand Prix d’Espagne Moto3™ pour Husqvarna Motorcycles alors que Sasaki prend la 4ème place

Ayumu Sasaki a été l’une des stars d’une affaire Moto3 captivante à Jerez, dans le sud de l’Espagne, alors que les Japonais s’emparaient de la 4e position, à moins d’une demi-seconde de la victoire.


Depuis les premiers tours du Grand Prix inaugural du Circuito de Jerez – Angel Nieto en 1987, le site d’Andaluse est devenu synonyme d’une atmosphère et d’un public animés, passionnés, bruyants et reconnaissants pour le niveau élite de la moto. Le tracé de 13 virages et 4,4 km est normalement doté de conditions météorologiques décentes et la piste elle-même est un site populaire à la fois pour les courses (figurant dans des séries d’alimentation comme la Red Bull MotoGP Rookies Cup et la FIM JuniorGP) et pour les essais et est donc bien connu des équipes et des pilotes.


Après les difficultés des voyages en Argentine et en Amérique ces dernières semaines, le MotoGP est revenu à une configuration de paddock stable et pour le début d’une séquence européenne d’événements qui s’étendra jusqu’à l’été. L’équipe LIQUI MOLY Husqvarna Intact GP a affronté le Gran Premio MotoGP Guru by Gryfyn de España et le 37ème rassemblement de MotoGP™ à Jerez, pleine d’espoir de meilleures fortunes dans la catégorie Moto3 après l’excellente compétitivité d’Ayumu Sasaki avec la FR 250 GP mais quelques malchances à la fois à Termas de Rio Hondo et sur le Circuit des Amériques. Le Japonais s’est classé 6e sur le circuit en 2022 et était à moins d’une seconde de la victoire. Le samedi a commencé de manière prometteuse avec Sasaki atteignant la P2 lors des essais 2. Les qualifications 2 ont ensuite vu la moto #71 circuler avec intention et finalement obtenir la 8ème position; à un peu plus d’une demi-seconde d’une troisième pole consécutive. Sasaki était conservateur dans la première partie du Grand Prix et a donné son rythme dans le deuxième groupe. Avec moins de cinq tours restants, le groupe de six pilotes est devenu plus grand et Sasaki a joué ses cartes. Il a poussé fort pour la victoire à travers la dernière section des virages droitiers et dans la dernière course vers la ligne était à moins d’une demi-seconde de la 1ère, se classant finalement 4ème. Le rookie Collin Veijer a placé sa moto 20e sur la grille. Le Néerlandais faisait alors partie du groupe de milieu de peloton et lorgnait des points pour le top quinze jusqu’à ce qu’il glisse au virage 6 à cinq tours de l’arrivée. Collin est remonté pour terminer 23e. Ayumu Sasaki : « C’était une course difficile au début parce que j’avais un petit problème et je ne voulais pas chuter à nouveau, donc j’ai pris les choses régulièrement. À mi-parcours, je me sentais beaucoup mieux et je pouvais pousser et trouver mon chemin dans le peloton. J’avais un bon rythme et je pouvais rattraper le groupe de tête. J’ai beaucoup travaillé pour ça. Le podium était juste là donc je suis un peu déçu de ne pas y arriver mais après les deux derniers GP, c’était important de finir. Nous avons bien géré les choses aujourd’hui parce que ce n’était pas notre week-end le plus fort. Donc, nous allons prendre cette P4 et continuer à construire notre championnat. » Collin Veijer : « J’ai plutôt bien commencé la course, mais pendant la course, il me manquait un peu d’adhérence avec l’arrière de la moto au freinage. Je glissais beaucoup et c’était difficile de garder le contrôle. Finalement, c’était la raison de mon accident au virage 6. Dans l’ensemble, je suis content de la façon dont j’ai pu rouler à nouveau à la fin de la course, mais pas du tout content du résultat. J’espère que nous serons meilleurs lors de la prochaine course et que nous pourrons faire plus de progrès lors des essais. » En Moto2, Husqvarna Motorcycles a pu intégrer Senna Agius, âgé de 17 ans, dans l’équipe à la onzième heure après que Darryn Binder n’ait pas pu passer un test de condition physique tardif. Le Sud-Africain était partiellement optimiste quant à la participation à Jerez seulement deux semaines après avoir subi une double fracture à la main droite, mais a finalement dû mettre de côté ses plans pour un retour et attendre le cinquième tour. Agius, qui fait partie du projet JuniorGP de l’équipage et disputera la série européenne Moto2023 2 (remportée par Lukas Tulovic en 2022), a accepté la selle. Le jeune Australien a accumulé des kilomètres de piste et une expérience précieuse lors de sa course à la 21e place dimanche. Tulovic est parti de la 20e place sur la grille pour le Grand Prix de 21 tours. L’Allemand s’est battu avec Jeremy Alcoba pour le dernier point du championnat du monde et a remporté le duel. Il a franchi la ligne d’arrivée à une 15e place décente. Lukas Tulovic : « Je suis heureux que nous ayons pu terminer le week-end comme ça et ramener un point à la maison. C’est un peu dommage que les choses ne se soient pas si bien passées au début de la course. Il m’a fallu quelques tours avant de dépasser quelques pilotes et de pouvoir suivre mon rythme. Cela m’a coûté beaucoup de temps. Sans tout cela, j’aurais peut-être pu me battre pour la onzième ou douzième place. Néanmoins, je suis très content du résultat de la course. J’avais un bon rythme après le premier tiers et nous pouvons construire là-dessus. Maintenant, nous allons voir si nous pouvons trouver un ou deux dixièmes de seconde dans le test et faire fonctionner la moto un peu mieux dans les conditions chaudes. Et puis continuez à travailler constamment, essayez de commencer plus loin à l’avant dans les courses avec un meilleur groupe, puis apprenez plus progressivement. » Senna Agius : « Pour être honnête, j’ai du mal à sourire de la course. Je n’avais rien au début et je n’avais pas grand-chose à la fin. Pas beaucoup de vitesse brute, mais je veux apprendre de cela. En arrivant dans un championnat différent, il y avait beaucoup de choses auxquelles il fallait s’habituer et j’ai géré du mieux que j’ai pu. Peut-être que quand j’aurai plus d’expérience, je pourrai mieux gérer cela et faire un meilleur travail dans ce paddock. Je vais rapporter ce que j’ai appris ici au CEV la semaine prochaine et je veux continuer à m’améliorer. Un grand merci à toute l’équipe de m’avoir permis d’intervenir. » Le Grand Prix de France SHARK amène le MotoGP sur le circuit historique et atmosphérique du Mans dans deux semaines, mais l’équipe profitera d’abord d’une journée d’essais mardi. Les photographies de Moto3 Gran Premio MotoGP™ Guru by Gryfyn de España peuvent être trouvées ICI Résultats Moto3 Gran Premio MotoGP™ Guru par Gryfyn de España 1. Ivan Ortola (ESP) KTM 33:57.506, 2. David Alonso (COL) GASGAS +0,034, 3. Jaume Masia (ESP) Honda +0.215, CFMOTO +0.558, 4. Ayumu Sasaki (JPN) Husqvarna +0.422 23. Collin Veijer (NED) Husqvarna Classement du championnat du monde Moto3 1. Daniel Holgado (ESP) KTM, 59 points. 2. Diogo Moreira (BRA) KTM, 55 ans. 3. Ivan Ortola (ESP) KTM, 50 ans. 9. Ayumu Sasaki (JPN) Husqvarna, 23 ans. 21. Collin Veijer (NED) Husqvarna, 7. Résultats Moto2 Gran Premio MotoGP™ Guru par Gryfyn de España 1. Sam Lowes (GBR) 35:45,107, 2. Pedro Acosta (ESP) +2.841, 3. Alonso Lopez (ESP) +9,618. 15. Lukas Tulovic (GER) Husqvarna +26.709, 21. Senna Agius (AUS) Husqvarna +36.812 Classement du championnat du monde Moto2 1. Pedro Acosta (ESP), 74 points, 2. Tony Arbolino (ITA), 74 ans. 3. Aron Canet (ESP), 52 ans. 16. Darryn Binder (RSA) Husqvarna, 10 ans. 21. Lukas Tulovic (GER) Husqvarna 1

6 vues0 commentaire

ความคิดเห็น


bottom of page