Rechercher
  • contact

Podium touché pour Brad Freeman au GP d’Italie malgré la blessure à la main



Samedi 25 et dimanche 26 juin, la troisième manche du Championnat du Monde FIM EnduroGP 2022 s’est déroulée à Carpineti, dans la province de Reggio Emilia. Un GP d’Italie au nom des températures élevées, qui a encore vu un large public affluer dans le village émilien pour s’immerger dans l’euphorie de l’enduro mondial pour une course du plus haut niveau, avec un parcours impeccablement conçu par le Motoclub Crostolo. Quatre spéciales étaient programmées, que les coureurs devaient répéter trois fois, pour un total de douze spéciales. Le programme de la course comprenait comme premier test un Super Test, suivi d’un Enduro Test, à l’issue duquel il était prévu de retourner dans le paddock pour obtenir de l’aide, puis de reprendre la course vers un Cross Test spectaculaire, tout aussi insidieux, caractérisé par un terrain dur et poussiéreux suivi de la plus exigeante des quatre spéciales programmées : un Extreme Test naturel avec un terrain dur, sec et poussiéreux entrecoupé de nombreux rochers. Un week-end difficile pour les pilotes du Beta Factory Enduro Team, avec les pilotes officiels Brad Freeman et Steve Holcombe qui ont d’ailleurs dû faire face aux suites des blessures subies lors des courses précédentes. Brad Freeman, fraîchement opéré de la main gauche, est arrivé à Carpineti dans le but de récolter de précieux points en termes de championnat, malgré la douleur à la main qui était encore très présente. Le pilote britannique n’a pas réussi à briller lors de la première journée, où il a décroché une neuvième place dans la classe, mais il a accompli un véritable exploit dimanche lorsqu’il s’est battu jusqu’au bout pour le podium final malgré la grande douleur dans sa main et les difficultés de conduite que cela impliquait. Le résultat final de la journée de dimanche est une quatrième place à quelques secondes du podium, ce qui vaut presque la peine d’une victoire. Encore plus complexe était la course de Steve Holcombe. Après s’être remis des blessures du début de saison, steve a commencé à vouloir ramener un bon résultat à la maison, mais samedi, il est retombé au sol en heurtant l’épaule blessée en Espagne, terminant toujours cinquième de la classe. Le pilote a essayé de serrer les dents pour terminer la course et a quand même décidé de s’aligner au départ dimanche, mais il a été contraint à l’abandon en raison de trop de douleurs au milieu du Jour 2. La performance de Luc Fargier (Team OxMoto) mérite d’être mentionnée, qui dans la catégorie Junior termine en deuxième position au classement général et premier du Junior2 dimanche, tandis que samedi il était classé quatrième dans la catégorie Junior et premier dans la classe. Max Ahlin (Team Entrophy), dans la même catégorie, a terminé samedi cinquième au classement général (junior) et deuxième de la classe, tandis que dimanche troisième au classement général et deuxième de la classe. Leo Joyon (Team Atomic) a bien défendu les deux jours et a atteint deux quatrièmes places dans la catégorie Jeunes Prochain rendez-vous avec la quatrième manche du Championnat du Monde FIM d’Enduro le week-end prochain au Portugal, qui accueille l’EnduroGP pour la deuxième fois au cours de cette saison. BRAD FREEMAN Quelques jours avant la course, nous avons eu une visite de spécialistes et nous avons eu le feu vert pour courir. La douleur était très forte tout au long du week-end de course, mais j’ai serré les dents et dimanche, j’ai obtenu un excellent résultat dans la catégorie E3. STEVE HOLCOMBE Une saison extrêmement malheureuse pour moi, après la blessure au GP d’ouverture en Espagne, je suis retourné en Angleterre pour récupérer de la force et de l’énergie, mais j’ai eu un nouvel accident ici en Italie, me frappant l’épaule douloureuse.



9 vues0 commentaire